MÉMOIRES ET PASSIONS D'UNE VILLE EN MOUVEMENT.

Ce jour de 1969 Miriam avec échangé son long manteau noir qui lui arrivait aux chevilles avec le manteau rouge de Chicca, une grande amie et compagne d’école. Les jeunes filles avaient toutes deux la même taille minuscule et Miriam était aussi mélancolique que son amie était joyeuse. On était samedi et dimanche Miriam allait avoir un rendez-vous spécial, et ce changement de couleur la mettait en joie, une sensation qu’elle connaissait peu. Miriam avait toujours aimé les peintures tram Milan et dimanche elle s’y rendrait justement, sur ces adorés canaux. Quelques uns de ses camarades de classe qui fréquentaient aussi le Conservatoire avec loué une vieille cave dans une maison typique pour pouvoir jouer de la musique et chanter sans déranger personne. A l’époque c’était quelque chose de très fréquent. La musique pour Miriam était la nourriture de l’âme et sans elle ses émotions ne seraient pas nées et n’auraient pas été ensuite traduites dans des peintures tram Milan. C’est ainsi que ce dimanche Miriam mit le manteau rouge et depuis chez elle dans le centre, elle prit le tram qui la porta dans ce lieu hors du temps, un endroit secret comme une seconde vie. Dans le tram, à cette heure-là, il n’y avait qu’elle et le conducteur, dehors il faisait froid comme sur les peintures tram Milan, le tram s’enfonçait dans le brouillard. Miriam se souvient du gel de l’hiver avec la neige et cette douce et intime sensation de la chaleur lorsqu’elle rentrait chez elle, elle se rappelle des lumières de conte de fées dans le lointain de la brume qui adoucissaient jusqu’au bruit des pas et qui cachaient au monde les premiers baisers, les premières hirondelles autours des mansardes des vieilles maisons et enfin du soleil aveuglant qui portait avec lui cette envie folle de mer mais aussi déjà le regret des soirées le long du Naviglio. Tout ceci est présent dans les peintures tram Milan. Miriam pense à cette petite maison aux murs décrépis aux couleurs des rêves où elle avait peint en rose et lilas le vieux sol, à la fenêtre donnant sur la cour et aux rideaux brodés de roses rouges, elle pense aussi à cette vieille rue milanaise qui odorait la nourriture et les parfums oubliés et elle contemple ces mêmes lieux, aujourd’hui transformés mais au fond toujours pareils.
TRAM GRANDE cm. 100X120
GALTRUCCO cm. 100X120
PORTA TICINESE cm. 50X60
ARCO DELLA PACE cm. 80X100
RAGAZZA DI MILANO cm. 50X60
IL CAPOTTINO ROSSO cm. 50X60
ALL'ARCO DI NOTTE cm. 100X100
ALBERI cm. 80X80
ALBERI INNEVATI cm. 80X80
NEVE AL DUOMO cm. 60X60
ALLA SCALA cm. 80X80
IL 30 cm. 40X40
TRAM NELLA NEVE cm. 20X20
TRAM 19 SOTTO LA LUNA cm. 20X20
AL CASTELLO cm. 20X80
TRAM IN DUOMO cm. 20X80
IL 19 cm. 20X80
NELLA NEBBIA cm. 20X80
A SAN CRISTOFORO cm. 20X80
TRAM SULLA RIPA cm. 20X80
TRAM 23 IN DUOMO cm. 20X80
PORTA CICA cm. 20X80
TRAM A SAN CRISTOFORO cm. 20X80
IL 30 NELLA NOTTE cm. 30X90
ALLE COLONNE cm. 40X110
TRAM IN TRIBUNALE cm. 100X80
CORDUSIO cm. 60X50
FANTASIA DI NEVE cm. 150X100
MILLANO cm. 150X40
CORSO SEMPIONE cm. 100X40
NOTTE MILANESE cm. 120X60
NEVE A SAN CRISTOFORO cm. 90X30
PRIME LUCI cm. 90X30
GRATTACELI cm. 160X80
DICEMBRE A MILANO cm. 80X160

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *